Tuesday 1-3-5 : Medjy Ayisyen

Interview de Peguy Flore Pierre

Suivez Medjy Ayisyen sur Facebook et Twitter

MMPB :Qui est Medjy Toussaint et pourquoi ce pseudo, MedjyAyisyen? 

Medjy : Je suis un jeune artiste qui a fait son apparition dans la musique haïtienne il y a maintenant quelques années. Agé de 23 ans, je réside à Montréal. Comme tout jeune musicien, mes projets ont commencé assez tôt, lorsque je n’avais que 18 ans. A cette époque, j’ai formé avec trois amis proches un groupe à tendance konpa : TNT (trip nap trip). Nous avions fait notre première prestation à PERFECTION à Pétion-Ville, et peu après, nous avons sorti un cd. Nous devions poursuivre nos études universitaires. Chacun prit donc sa route, laissant avec tristesse ce groupe qui était basé en Haïti. 

En novembre 2010, j’ai formé avec mon frère et deux amis proches un autre groupe à tendance Konpa basé à Montréal : ENPOSIB. Notre première musique, “Yon ti pa”, sortit sur les ondes  cette même année.  Le groupe commença alors à répéter à fond afin d’intégrer le marche musical haïtien. Notre grande première a été un grand succès à Montréal, l’été dernier. Cela ne nous empêcha pas de continuer à travailler d’arrache-pied.

 

Tout en faisant parti d’ENPOSIB, j’ai toujours poursuivi mes projets de carrière solo. Bien que faire partie d’un groupe était l’un de mes projets, je voulais pouvoir, d’un autre côté, montrer mon talent dans d’autres styles de musique. Je sortis donc, il y a un an, ma première musique en solo intitulée “Bo m sou 2 bò”, qui a connu du succès auprès du jeune public haïtien. Quelques moi après, ENPOSIB a fait un remix de cette même chanson, ce qui a donné encore plus d’ouvertures et de popularité à la chanson, qui jusqu’à présent fait son chemin.

Ce pseudo m’est venu en tête lorsque j’ai décidé de me lancer dans une carrière solo. Le nom MEDJY AYISYEN est inspiré de mon amour pour mon pays et de mon désir de faire connaître sa culture à travers le monde entier. Je me suis donné ce pseudo aussi afin de représenter mon pays. Quelque soit l’endroit ou Medjy jouera, on l’associera toujours avec Haïti (AYISYEN). De cette manière, mes performances, mais surtout l’artiste que je suis, seront toujours relié à Haïti. Je suis haïtien et fièr de l’être. Je chante pour mon pays, pour ma culture.

MMPB : Quel est ta formation initiale et pourquoi tu as choisi de faire de la musique? 

Medjy : J’ai étudié l’ingénierie de son au Musitechnic de Montréal. Je viens d’entamer une nouvelle session en administration à l’université du Québec à Montréal.

Dès mon plus jeune âge, je ne vivais que pour la musique. Mes parents ne supportaient pas trop mon choix, pourtant chez ma tante, il y avait un piano. Je passais mes après-midi là-bas, et développais sans le savoir mon talent. Je n’ai donc jamais vraiment pris de cours. Cette passion pour la musique était dans mon sang et je n’arrivais pas à m’en passer. Mon premier keyboard, je l’ai eu pendant mon adolescence. Dès lors, je m’adonnai encore plus à ce passe-temps, qui devint rapidement pour moi une nécessité. Peu de temps après, je formais TNT (Trip nap Trip).

La musique est pour moi une vraie passion. J’écris à tout moment, en toute circonstance. Mes chansons expriment la joie, l’amour, la tristesse, les réalités de la vie. Je suis facilement inspiré et faire de la musique est sans doute ma priorité dans la vie.

MMPB : Tu es l’auteur de Bo m sou 2 bò de ENPOSIB, une musique qui a cartonné durant l’été et qui marche encore très bien. Raconte-nous l’histoire qui se cache derrière la musique et jusqu’à quel point tu es impliqué dans le groupe.

 Medjy : L’histoire de Bo m sou 2 bò, Je l’ai vécu avec une femme dans le passé. Cette femme était pour moi quelqu’un de spécial ; pourtant je n’ai jamais pu avoir avec elle, ce que je voulais. Ce désir au départ était de juste l’embrasser. Même cette légère intimité, on n’a pas eu la chance de la partager. Je suis le maestro du groupe, et un des principaux chanteurs. Donc j’écris, je compose, je m’occupe d’une grande partie des arrangements qui sont aussi partagés avec Michel Dulyx qui est aussi un grand producteur de musique. 

MMPB : Medjy est-il libre comme l’air ou y a-t-il quelqu’un dans sa vie en ce moment? Quels sont les choses chez une femme qui le font craquer ? 

Medjy : Je ne suis pas tout à fait libre parce que je dépends quand même un peu de mes parents (lol. Je blaguais). Mais non, j’ai quelqu’un dans ma vie. Ce n’est peut être rien de concret, mais je ne peux nier que j’ai des sentiments à son égard.

Chez une femme, beaucoup de choses peuvent me faire craquer. J’aime le fait qu’une femme ait beaucoup d’ambition et de volonté, qu’elle soit indépendante et débrouillarde. Côté physique, la propreté est l’un des facteurs les plus importants pour moi. J’observe les moindre détails ; vraiment tout ce qu’on peut apercevoir. Ce qui frappe mon attention en premier, ce sont ses pieds et ses mains. Je me dis toujours que si elle peut prendre soin de sa personne de façon minutieuse, elle fera facilement de même avec moi. L’amour est quelque chose d’égoïste, c’est-à-dire que l’homme recherche toujours son bien-être en premier lieu, donc il aime tel ou tel personne “pour lui”, pas pour elle, et en fonction de ses principes. « Je veux cette femme pour moi, parce qu’elle me traite bien, elle m’aime moi, elle est belle à mes yeux, elle me comprend… C’est ça ma conception de l’amour et de l’attirance envers une femme.

 

Les  5 endroits préférés de Medjy 

1) Jacmel est définitivement un de mes lieux préférés en Haïti. Jacmel a été la première province que j’ai eu la chance de visiter, lorsque j’étais plus jeune, avec ma famille. Cette visite m’a marqué. Les plages étaient pour moi magiques. Le paysage aussi était si beau, d’une telle verdure,  si différente de ce dont j’avais l’habitude de voir à Port-au-Prince. Les maisons aussi ont capté mon attention. Les constructions sont différentes et ont leur propre charme et leur propre intimité. Une ville qui a son propre charme et sa propre identité et qui selon moi, peut amener beaucoup de touristes dans le pays.

2) La côte des Arcadins est certainement un endroit spécial pour moi. J’aime beaucoup aller à la mer et surtout lorsque je suis en Haïti, je passe mon week-end sur ses merveilleuses plages. Je retrouve mon inspiration, ma passibilité, ma joie et la belle ambiance partagée avec mes proches.

 3) DELMAS : Ce lieu peut paraître un peu bizarre, mais l’un de mes endroits préférés est DELMAS. Dès mon plus jeune âge, j’allais chaque vendredi après l’école à l’insu de mes parents jouer au basketball avec des amis dans cette zone. C’est un sport que j’aime beaucoup et chaque fois que j’y allais, j’étais heureux. Jusqu’à présent lorsque je vais en Haïti en vacances, je vais jouer de temps en temps. L’essentiel de l’expérience c’est que je jouais au basket avec des enfants défavorisés qui m’épataient par leur niveau vraiment élevé dans ce sport. Et ce qui m’enchantais le plus est qu’il n’existait pas de différences entre nous. Nous étions toujours heureux d’être ensemble et de partager ce passe-temps, cette même passion, et cela m’a beaucoup marqué. Cette commune restera donc à jamais gravée dans ma mémoire.

 4) Certains artistes aiment avoir leur passibilité et je dois dire que je suis l’un d’entre eux. Je retrouve ma paix, mon calme et ma passibilité à Furcy. Lorsque je suis en montagne, dans un paysage si silencieux, je trouve encore une autre forme d’inspiration, je peux être moi-même dans toute ma personne. J’aime beaucoup aussi la température.  Il fait bon et c’est une façon de se reposer de la chaleur et de la vie agitée de Port-au-Prince.

 5 ) Bien que la vie soit parfois bruyante à Port-au-Prince, ne pas mentionner cette ville serait une erreur. C’est à Port-au-Prince que j’ai grandi, c’est là que j’ai été éduqué, où j’ai acquis ma maturité. J’y ai rencontré mes meilleurs amis et aie eu une enfance et une jeunesse inoubliable.  Cette ville restera à jamais pour moi spéciale .

Pemba City Blog

Your Comments

You must be logged in to post a review.

About ManMan Pemba

ManManPemba is your best local guide to Port-au-Prince and Haiti. Search and find local businesses. Browse menus of the best restaurants. Write reviews about places in Haiti. Discover the best events, from parties, concerts, culinary events, to exhibitions and festivals.
Contact us : manmanpemba (at) gmail.com
Twitter : @manmanpemba
Instagram : @ManManPemba

Recent reviews

Subscribe to our newsletter

Click here to view all the archives of The ManManPemba Weekly


The ManManPemba Weekly is a newsletter published every week, dedicated to Haiti local best spots and businesses, featuring user reviews about local places, the best selection of Events, parties, expo, info about urban life in Haiti.